Vincent Reverte

Auteur, metteur en scène et comédien, artiste associé à La Manekine, scène intermédiaire des Hauts-de-France à Pont Sainte-Maxence (60), il est chargé de mission pour la création et la transmission. A partir de 1996, il travaille une quinzaine d’années en Normandie où il participe à la création d’une vingtaine de spectacles (CDR de Vire, CDR de Rouen, MC 93 de Bobigny, Théâtre Montparnasse…) et à un large travail d’implantation. En 2011, avec Pascal Reverte, il fonde la compagnie Le tour du Cadran, et œuvre à la création d’un triptyque théâtral consacré à la mémoire : Moby Dick, une obsession (écriture et interprétation 2012), Le grand voyage de Jorge Semprun (adaptation et interprétation, Théâtre de l’Ouest Parisien, Théâtre de Saint-Lô, 2015) et I feel good, conçu avec Aude Léger et Pascal Reverte (mise en scène, Théâtre Les Déchargeurs – Paris, 2016 et 2017, Théâtre des Halles – Avignon, Festival Off 2017). En 2012, il réalise avec Pascal Reverte le documentaire D'un Pont à l'autre consacré aux habitants de leur ville d'implantation. En 2014, il écrit et interprète La Guerre en tête, commande du Conseil général de l'Oise, repris depuis en une lecture-spectacle musicale. Il écrit et met en scène en 2017 Lotte et le murmure des tableaux, adapté de Vie ? ou Théâtre ? de Charlotte Salomon pour l’ensemble vocal Mora Vocis. Avec La Théorie de l'enchantement qu'il conçoit et interprète, il entame un nouveau cycle de création de trois spectacles, Le Commerce du monde. En 2019, il met en scène avec Frédérique Keddari –Devisme, également auteure, A l’infini du baiser (Compagnie Nuage Citron / Théâtre de Belleville – janvier 2020).

Vincent Reverte (c) Marie-Clémence David