Actuellement

Peut-être ne refait-on pas ce voyage en sens inverse.

« Qu’est-ce que tu regardes maintenant » dit le gars de Semur. « On n’y voit plus ».

Il a raison, le soir est tombé.

« Je ne regardais plus » je reconnais

« C’est mauvais ça » dit-il sèchement.

« Mauvais comment ? ».           

« Mauvais de toutes les façons », m’explique-t ‘il.

 «Regarder sans rien voir, rêver les yeux ouverts, mauvais tout ça». 

« Se souvenir ? »

« Se souvenir aussi. Ça distrait ».

« Ça distrait de quoi ? » je lui demande. Ce gars de Semur n’a pas fini de m’étonner.

« Ça distrait du voyage, ça ramollit, il faut durer ».

« Durer, pour quoi ? Pour raconter ce voyage ? »

« Mais non pour en revenir » dit-il sévèrement. « Ce serait trop con tu ne trouves pas ? ».

« Il y’en a toujours quelques-uns qui reviennent pour raconter aux autres ».

« J’en suis » dit-il. « Mais pas pour raconter, ça je m’en fous. Pour revenir, simplement ».

« Tu ne penses pas qu’il faudra raconter ? ». Mais il n y a rien à dire, vieux. Cent vingt types dans un wagon. Des jours et des nuits de voyage. Des vieux qui déraillent et se mettent à hurler. Je me demande ce qu’il y a à raconter. »

Journée Jorge Semprun

Samedi 1er février à partir de 15h00

Table ronde avec la participation de Volkhard Knigge, Directeur du Mémorial de Buchenwald, Anne Bonamy, DIrectrice du Mémorial de l'internement et de la déportation- Camp de Royallieu, Corinne Benestroff, Docteur en Littérature, spécialiste de Jorge Semprun. Débats animés par Laurent Bonsang, Président de l'Association des Amis de Jorge Semprun.
 
Entrée libre sur réservation

LE GRAND VOYAGE

D'APRES JORGE SEMPRUN

(C) Editions Gallimard

Les 28, 29, 30, 31 janvier et 1er février

La Manekine - Pont Sainte Maxence.