Pascal Reverte

Metteur en scène, auteur et comédien, il dirige La Manekine, scène intermédiaire des Hauts de France (60) où il développe un projet artistique qui place la création au coeur de la vie du lieu. Après avoir travaillé, en tant qu’acteur ou collaborateur artistique, notamment au Théâtre de Beauvais, au Théâtre des Deux Rives à Rouen, au CDN de Vire, au Théâtre Montparnasse, au TPR de La Chaux-de-fonds, au Théâtre du Passage à Neufchâtel, trois années consécutives à la MC93 de Bobigny et près d'une dizaine en Normandie au Théâtre de Saint-Lô, scène conventionnée, il fonde en 2011 avec son frère Vincent, la compagnie Le tour du Cadran. Avec le soutien du Département, de la Région et de la DRAC des Hauts-de-France, il adapte et interprète Moby Dick, une obsession d'après Melville (mes Aude Léger, Oise, Centres culturels français en Algérie, 2012-2013), adapte et met en scène Le grand voyage d'après Jorge Semprun (Théâtre de l'Ouest Parisien, Oise, Saint-Lô, 2013-2015), La Guerre en tête et mes jambes s'en souviennent de Vincent Reverte (Oise et Normandie, 2014) puis écrit et interprète I feel good (mes Vincent Reverte, Les Déchargeurs, Paris 2016 et 2017, Théâtre des Halles, festival d'Avignon 2017). Depuis 2016, il collabore avec le romancier Daniel Picouly avec lequel il crée une forme pour le jeune public. Depuis 2017, il se consacre à l’écriture et à la mise en scène de trois projets consacrés au Commerce du monde : La Théorie de l’enchantement, Lamourlamour (saison 2020-21) et Peut-être Nadia (mars 2020), coécrit avec Anne-Sophie Mercier journaliste au Canard Enchainé (coproduction Le Palace de Montataire et Le Théâtre du Beauvaisis, Scène Nationale). En 2019, il met en scène l’écrivain Jean Rouaud (Prix Goncourt 1990) dans Stances au Théâtre Les Déchargeurs.

Pascal Reverte (c) Sophie Palmier

(c) Sophie Palmier

Pascal Reverte (c) Sophie Palmier