​Le grand voyage, 2014

Jorge Semprun

« Il y en a toujours quelques-uns qui reviennent, pour raconter aux autres ».

Le grand voyage est un trajet simple vers l'enfer, au cœur de la machine d'extermination nazie, sur ce chemin qui mène Semprun et "cent dix-neuf autres types" de Compiègne à Buchenwald "dans un wagon de marchandises cadenassé", puis, contre tout désespoir, de son retour du camp vers la liberté. Pas de complaisance ou d’autocélébration dans ce récit dans lequel le Semprun de 1963 dialogue avec celui de 1943, pas de linéarité du temps puisqu'on ne se souvient jamais dans l’ordre, mais cinq jours dans l’exiguïté d’un wagon d’où l’on se projette alternativement dans le passé et dans le futur. Ce Grand Voyage qui s’arrête aux portes du camp semble nous conduire vers la mort et s’engage finalement vers la vie. Mais c’est surtout dans la mémoire qu’il nous transporte avec en filigrane ces questions : qu'est-ce que se souvenir ? Comment raconter ce qui n’est pas racontable ?

 Un projet conçu par Aude Léger, Pascal et Vincent Reverte

Mise en scène et scénographie : Pascal Reverte.

Adaptation, dramaturgie : Pascal et Vincent Reverte.

Avec : Nicolas Alvedin, Aude Léger, Anthony Binet, Gatienne Engélibert, Els Janssens et Vincent Reverte.

Costumes et scénographie : Jane Joyet.

Lumières : Sébastien Coppin.

Composition et création musicales : David Eskenazy (avec l'ensemble vocal Mora Vocis).

Le grand voyage de Jorge Semprun est publié aux  Editions Gallimard.

Coproduction : La Manekine, Scène intermédiaire des Hauts-de-France, Communauté de Communes des Pays d’Oise et d’Halatte (60).

 

Avec le soutien du Mémorial de Buchenwald, du Conseil Régional de Picardie et du Conseil Général de l’Oise.

 

Le Grand Voyage24